Liquides

Les drôles de vendanges d’un drôle de millésime.

Oh, je sais, je vais passer pour un snob, mais j’avoue qu’il y a des raisins qu’on regarde avec un tout petit peu plus de tendresse que d’autres. Ceux-ci par exemple, immortalisés aujourd’hui à Cornas chez Thierry & Théo Allemand du (célébrissime) domaine éponyme*. Reynard 2020. Déjà, on rêve, on se projette au fond d’un …

Les drôles de vendanges d’un drôle de millésime. Lire la suite »

Le petit chemin, l’espoir.

On parle de crise viticole, elle existe. De plans de soutien, tant mieux. Même si, forcément, dans un pays aux caisses vidées par tant de décennies de gabegie, de dépenses somnifères, analgésiques, calmantes, beaucoup les trouveront insuffisants. De quoi demain sera fait? Comment va-t-on payer l’ardoise? Rembourser le crédit à taux d’usure du cadeau empoisonné …

Le petit chemin, l’espoir. Lire la suite »

Vins à forte poitrine

La bipolarité du Monde émerveillerait si elle n’inquiétait. Nombreuses sont les occasions de le constater, je me contenterai des femmes et du vin. Enfin, les femmes, deux infimes minorités d’entre elles… D’un côté, des exaltées, table ouverte dans les médias, dopées par leurs tourments, leurs psychoses, leurs frustrations, une horde radicale féministo-puritaine qui fait de …

Vins à forte poitrine Lire la suite »

L’impromptu du Ventoux.

Déjà le chemin du retour. Quelques privilégiés mis à part, l’année n’est pas aux longues vacances. Un crochet par les Alpilles (histoire de goûter aux bouchons de Saint-Rémy), se souvenir de Glanum, saluer Me Cornille, frôler la Camargue, se méfier du Diable de Vauvert, se cogner Montpellier, revivre à Marseillan, éviter de se faire Béziers, …

L’impromptu du Ventoux. Lire la suite »

Luberon discount.

Il y a des régions comme ça, telles des îles, des refuges dans une France qui, entre zones commerciales, enseignes à vomir, cancer pavillonnaire, architecture « de conseil général » s’enfonce gaiement, résolument dans la mocheté. On les compte sur les doigts des deux mains, de la Bretagne à la Corse en passant par Ré, le Pays …

Luberon discount. Lire la suite »

La finalité du vin n’est pas l’alambic.

Dans ce blog, comme un peu partout dans le Mondovino, on ne parle finalement que d’élitisme, de bouteilles « imaginaires » pour le commun des mortels. Le vin populaire, celui des « gens », des « anonymes », pour reprendre les terminologies de l’époque, il n’en n’est jamais question chez ceux qui, comme moi, passent leur temps à enculer les mouches …

La finalité du vin n’est pas l’alambic. Lire la suite »

Les collabos du quotidien.

Je ne sais pas vous, mais j’ai aimé l’énergie du début de la « guerre » contre le nouvel ennemi, contre le virus. Réfléchir, agir, soutenir. Les bonnes volontés, l’intelligence en marche, ici, et partout sur Terre. Chacun a essayé d’apporter sa pierre, un petit geste, un sourire. Une forme de normalité bienveillante. Pour les normaux en …

Les collabos du quotidien. Lire la suite »

Le volcanique est-il érectif* ?

Est-ce la potion magique du roi des Arvernes? Un éruptif élixir qui garantit vigueur, verdeur aux descendants présumés de Vercingétorix? S’appuyant sur l’actualité récente**, les « irréductibles Gaulois réfractaires » que la gaudriole affriole ne manqueront pas de vanter les éventuelles vertus dynamisantes des boissons issues des vignobles du nord de Clermont-Ferrand & Chamalières, suscitant des controverses …

Le volcanique est-il érectif* ? Lire la suite »

Réviser ses classiques.

– Oui, tu vas voir, c’est génial, très nature! Le type a complètement revisité les vins de l’Ardèche. Bon, hein, c’est son premier millésime, il a une grosse marge de progression. Quand tu penses que six mois plus tôt, il bossait encore dans la pub à Pantin…Ce discours imaginaire (mais tellement réaliste), on l’a tous …

Réviser ses classiques. Lire la suite »